Twix Fatline Tattoo Club : entre spiritualité et esthétisme

Twix du Fatline Tattoo Club manie le dermographe avec une technique de précision, depuis une dizaine d’années. À peine la trentaine, le tatoueur sait encrer un tatouage solide : tracés épais et couleurs pétantes. Spécialiste du traditionnel Américain, Twix se passionne désormais pour le style japonais. Il apprend à décoder l’art de l’Irezumi pour mieux se l’approprier. Toujours avec sa fatline, le tatoueur encre un japonais respectueux des traditions, un poil modernisé. C’est à Bordeaux, dans son shop, que je rencontre ce grand gaillard.

Texte/photos : Alexandra Bay

Alexandra Bay : Bonjour Twix. Peux-tu me présenter ton parcours tattoo (découverte, apprentissage, etc…) ?

Twix, Fatline Tattoo Club : Hello ! Et merci de m’accorder un peu de temps ! J’ai découvert le tattoo, il y a 13 ans, lorsque je me suis fait piquer du old school chez Eskimo, à Toulouse. Je suis tout de suite tombé à fond dans ce style. Après m’être constitué un book sérieux, j’ai demandé un apprentissage à Eskimo. Il m’a formé à l’ancienne dans les règles de l’art, puis j’y ai travaillé 7 ans. Après ça, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de prendre le large et de créer mon espace perso, avec ma façon de travailler : Fatline Tattoo Club a vu le jour.

C’est un shop semi-privé où l’on se consacre à l’accueil des clients le matin et au tattoo, l’après-midi. Nous sommes une équipe de trois et le shop fonctionne comme un collectif. Chacun a son style, sa clientèle et gère son espace. On échange beaucoup, on se donne des conseils, on peint et on dessine ensemble. Depuis l’arrivée de Diego et d’Ambre, notre apprentie, le shop a trouvé sa vitesse de croisière et nous sommes devenus une vraie famille.

De plus, on accueille très souvent des « guests » pour agrandir cette famille. Cela nous permet de rencontrer ou de voir des styles que l’on ne fait pas forcément au shop. On bosse dans une ambiance sérieuse, mais à la cool. Le shop est super beau, avec une grande hauteur sous plafond et un immense open space, bref, c’est le bonheur !

Ma dévotion au tattoo, je voulais la retranscrire pendant les séances. Un tattoo traditionnel américain, c’est souvent des pièces posées, réalisées en one shoot et je n’arrivais pas à me retrouver dans ces séances.

Lire plus…

Nicoz Balboa : de l’illustration à la peau

Française d’adoption, depuis 2001, Nicoz Balboa est une artiste accomplie qui a su affirmer son univers sur tous les supports : du papier à la peau. Son trait fin et délicat ainsi que ses couleurs pastel nous offrent un univers empreint de sensibilité aux reflets parfois obscurs.

De petites filles aux longs cheveux côtoient les loups de contes de fées, amoureuses de ces redoutables prédateurs. Un univers féerique où les héroïnes aux allures fragiles sont les icônes de mises en scène parfois étranges. Si l’Italienne fréquente le body art depuis l’adolescence, elle s’est lancée il y a 3 ans dans une carrière de tatoueuse. Avec un succès grandissant, Nicoz Balboa n’a pas fini d’encrer ses pièces uniques sur les peaux.

Nicoz Balboa portrait

Lire plus…

error: Ce contenu est protégé.