Bocanje križa, le tatouage des Balkans

Avec des motifs simples, le tatouage bosniaque « Bocanje križa » est pourtant la somme complexe de différentes cultures qui ont colonisé le territoire de Bosnie-Herzégovine durant des millénaires. De l’antiquité aux invasions ottomanes, le Bocanje s’est transformé au fil des siècles pour revêtir une forte identité religieuse. Cependant, il puise ses origines dans les traditions païennes des Iapodes, proches voisins des Thraces.

Publié dans Tatouage Magazine 138 - Version numérique en vente sur https://www.tatouagemagazine.fr/
Publié dans Tatouage Magazine 138 - Version numérique en vente sur https://www.tatouagemagazine.fr/
C’est presque une image d’Épinal. Foulard sur la tête, chemise et jupon amples blancs, tablier noir qui marque la taille, la femme bosniaque catholique porte sur les bras, le visage et le torse, les traces bleutées de tatouages traditionnels. Les anciens l’appelaient Bocanje križa, mais aussi : bocanje, bockanje, sjecanje te sicanje. Si le tatouage bosniaque puise sa principale symbolique dans la religion, il remonte pourtant à l’âge de bronze.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
error: Ce contenu est protégé.