Djita Salomé, princesse orientale tatouée

Djita Salomé
Djita Salomé - Collection personnelle

Djita Salomé, une série de cartes pour collectionneurs avertis

Djita Salomé est un personnage mystérieux qui a longtemps attisé ma curiosité.En effet, j’avais acquis une carte postale dans un magasin spécialisé tenu par un homme élégant et discret. Dans ses collections, il avait quelques artistes de cirque tatoués et des soldats français. Une magnifique affiche de Constentenus au skating de la rue blanche, était exposée sur l’un des murs. 

Quelque temps plus tard, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert cette carte de la princesse orientale exposée au musée du quai Branly. Elle trônait fièrement sur un pan de mur au sein de l’exposition tatoueurs, tatoués. Aussi, j’ai eu envie de mener ma petite enquête. 

Djita Salomé, la beauté bleue

J’ai découvert Djita Salomé lors de mes déambulations dans les rues parisiennes. Un magasin de vieilles cartes postales exposait des clichés sur les balbutiements de la photographie. Passionnée, j’ai décidé d’aller jeter un œil.

De belles armoires de rangement en bois ancien, des tables de consultation dans le même ton, une lumière chaleureuse et douce, un vendeur discret et fort aimable, c’était des conditions idéales pour fouiller dans les collections du lieu.

Les cartes étaient soigneusement rangées par tiroir non étiqueté. Aussi, j’ai demandé s’il avait des collections de tatoués. Il a récupéré une liasse dans un tiroir qu’il m’a remis sur la table d’examen. Ma curiosité attisée, j’ai commencé à scruter soigneusement le lot. Et c’est à ce moment que j’ai découvert les cartes de la belle princesse orientale tatouée, intitulé « Polychromo vivante ».

Lire plus…

error: Ce contenu est protégé.