1ere victoire pour Save Tattooing in Japan

En septembre dernier, la Cour suprême du Japon (la plus haute instance judiciaire) a déclaré que « Le tatouage n’est pas considéré comme un traitement médical ni comme un acte lié aux soins de santé ». Pour Taiki Masuda, ses avocats et l’association « Save tattooing in Japan », c’est l’aboutissement de 5 années de « lutte ».

error: Ce contenu est protégé.