Rób Borbás, boss du Rooklet Ink

À tout juste 30 ans, Rób Borbás encre un blackwork dans un esprit gravure. Entre occultisme et macabre, le hongrois tatoue de grosses pièces en noir et gris, avec de subtiles touches de rouge. Ses tatouages hypnotisent, car ils recèlent de petits détails telle une gravure du 15e siècle. On pense forcément au travail d’Albrecht Dürer que le tatoueur admire. On vous présente le travail fin et ouvragé de Rób Borbás, boss du Rooklet Ink, à Budapest. (Interview parue dans tatouage magazine 129)

Bonjour Rob, Peux-tu te présenter aux lecteurs ?

Rób Borbás : Bonjour, j’ai 30 ans et je vis à Budapest. Je viens du nord de la Hongrie, d’un petit village dont je suis toujours amoureux. J’y ai passé une enfance merveilleuse. Je travaille comme illustrateur depuis presque 10 ans. De temps en temps, je fais encore des illustrations quand j’en ai le temps. Je suis tatoueur depuis 2012. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre et encore plus à faire, rires.

Rób Borbás
Rób Borbás

Lire plus…

error: Ce contenu est protégé.