Les femmes Chin aux visages tatoués

Dans les montagnes de l’état Chin, situées dans le Myanmar (ex Birmanie), les femmes portent avec fierté le tatouage facial. Enfin, les femmes les plus âgées, car la pratique a été interdite par le Gouvernement birman dans les années 60. Des lignes, des points ou la peau entièrement bleutée, les dessins diffèrent selon les tribus. Et il y a plus de 50 groupes ethniques dans le seul état Chin. Une légende populaire raconte qu’un roi birman aurait enlevé sa future épouse, une Chin.

2,00

Description

Les femmes Chin aux visages tatoués

En 2010, Maria Oggay alias « Whang-Od » a été révélée par Lars Krutak dans la série « Tattoo Hunter ». L’anthropologue américain la présentait alors comme la dernière mambabatok (tatoueuse) de Buscalan. Devenue populaire, Whand-Od vit désormais du tatouage ainsi que son village tout entier. En 2018, la commission nationale pour la culture et les arts (CNCA) lui a décerné le prix « Dangal ng Haraya award ». 

Dans les montagnes de l’état Chin, situées dans le Myanmar (ex Birmanie), les femmes portent avec fierté le tatouage facial. Enfin, les femmes les plus âgées, car la pratique a été interdite par le Gouvernement birman dans les années 60. Des lignes, des points ou la peau entièrement bleutée, les dessins diffèrent selon les tribus. Et il y a plus de 50 groupes ethniques dans le seul état Chin. Une légende populaire raconte qu’un roi birman aurait enlevé sa future épouse, une Chin.

Lire plus, acheter l’article 2 €

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.