Chargement

Tapez pour rechercher

Tags: ,

Mr X ou Duncan X, une vidéo de Rogue films

Mr X from Rogue Films on Vimeo.

Duncan X, aka Mr X, tatoueur londonien

Mr X est un film court réalisé par Rogue films et dirigé par Alex Nicholson. Sortie en 2013, cette vidéo a fait couler beaucoup d’encre, pour 2 raisons. La première était la prouesse technique. 2 ans auparavant, Zombie boy avait aussi tourné avec les cosmétiques Dermablend. Sauf que Rogue films anime avec poésie les tatouages de Duncan X. Et la 2ème raison est le personnage de Mr X ou Duncan X. Un tatoueur bien connu des adeptes d’un graphisme noir trad. Un Anglais charismatique au passé turbulent.

Mr X

Mr X, portrait vidéo d’un personnage énigmatique

La vidéo démarre sur un Mr X vierge d’encre, un piano nous berce de notes nostalgiques. « Murderer, murderer », Duncan se remémore le passé. Un enfant qu’il a renversé. Plusieurs semaines plus tard, il reçoit des nouvelles. Ses jambes sont cassées, mais l’enfant va bien. Au fur et à mesure de son discours, les tatouages prennent vie sur sa peau, liés à ces souvenirs.

Mr X ou Duncan X enchaîne « Je vous aiderais si vous avez des ennuis et je ne serais pas la cause de ces ennuis à moins que vous n’ayez commencé. » 

Mr X a été un « mauvais garçon » et il assume. Ainsi, il explique qu’il ne regrette pas les mauvaises périodes de sa vie ou ce qu’il a pu faire. Et ces temps difficiles sont encrés sous sa peau. Comme ce H sur son menton, une dédicace à l’héroïne qu’il a fumée un certain temps. Il voit le tatouage comme une surface à gratter, qui révèle réellement la personne. Ainsi, il pense que les tatouages dévoilent une personnalité pour peu que le ou la tatoué(e) ait cette démarche.
Mr X

« C’est une grosse affaire que de marquer la peau de façon permanente » Mr X

Mr X et le tatouage ?

Et il ne prend pas son rôle à la légère même s’il pense qu’il faut conserver une forme d’humour ou de recul dans sa pratique. Il aime le fait d’encrer quelqu’un et de rester dans ses souvenirs. Il aime ce contact.

Souvenirs du tatoueur

Son premier souvenir ? Mr X raconte ainsi qu’il n’y avait pas de salons près de chez lui, dans le sud de Londres. Gamin, il n’avait pas de tatouages. Il essaie de se souvenir de la première fois qu’il a vu un tatouage. Trop de drogues ont affecté sa mémoire… Il pense qu’il devait avoir 21 ans. C’était peut-être à Glastonbury. Il y avait ce gamin de 11 ans avec une étoile sur le bras et ça a été une révélation. Ce gamin était un vrai rebelle. Duncan X voulait ce tatouage ! D’ailleurs, le tatoueur travaille beaucoup au flash (soit un dessin tatouable à l’infini).

Du noir et puis c’est tout !

Duncan X adopte le noir dès ses débuts dans le tatouage. S’il ne veut porter que ce pigment sous la peau, le tatoueur encre aussi, uniquement, en noir – symbole de révolte radicale dans l’esprit occidental. Ainsi, il raconte :

« Je voulais que mes tatouages ressemblent à ceux dont je me souvenais sur les vieilles photos de marins ou de criminels. Et dans mon esprit, tous ces tatouages ​​étaient tout simplement noirs. Mais en fait, c’était des photos en noir et blanc de tatouages ​​couleurs. J’ai donc décidé que je n’aurais pas de couleurs. Et si je pense à une image, elle est très graphique et monochrome. » Mr X

Mr X

illustration by chris martin

 

Vieillesse et encre bleue

Dans la vidéo, l’encre bleue s’évapore de la peau de Duncan X. Si le tatoueur aime l’encre noire, il a bien conscience du vieillissement. Bien au contraire il attend avec impatience de voir sa peau se tâcher de bleu, comme les vieux marins ou les taulards de ses photos. 

« J’aime cette encre noire sous ma peau…maintenant c’est noir… et ce drôle de bleuté…. cette encre indienne est essentiellement du carbone…  qui a été fabriqué au four… et je trouve fascinant qu’elle puisse tâcher la peau de façon permanente… et j’aime la façon dont elle change au fil du temps, elle s’étale et se trouble légèrement…J’ai toujours attendu avec impatience que son aspect semble vieilli…. » Duncan X, Mr X

mr X

Mr X, Duncan X, découvrez son travail

Pour voir ses flashs, allez sur son site,  son instagram 

Tags:
AlexandraBay

Passionnée de tatouage depuis 20 ans +++ Auteure du livre LOVE, TATTOOS & FAMILY, (ISBN : 2916753214) +++ Co-Fondatrice de FREE HANDS FANZINE +++ TATTOW STORIES +++

  • 1

Laisse un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé.